Anglais
 

Suivez nous sur Facebook
A découvrir | Patrimoine culturel |
Les fermes à chari

LE CHARI, ELEMENT ARCHITECTURAL TYPIQUE DES VOSGES SAONOISES

 

Ferme de La-Proiselière-et-Langle (1761) visible au Musée de Plein Air des Maisons Comtoises de Nancray.

Dans son Architecture rurale en Franche Comté (1977), Claude Royer nous livre une description du chari, élément architectural caractéristique des maisons des Vosges Saônoises :

 

 Plan de la Ferme de La-Proiselière-et-Langle (1761) visible au  Musée de Plein Air des Maisons Comtoises de Nancray.

 

Dans le Nord Est de la Haute-Saône, la maison agricole présente un caractère particulier : la présence d'une avant-grange qui pouvait servir à abriter un chariot et qui porte de ce fait la dénomination de chari. Dans ce type de maison, on ne distingue pas sur la façade la porte d'entrée de l'habitation. Il faut pénétrer dans l'avant-grange pour découvrir cette porte, ainsi qu'un second porche qui donne accès à la grange proprement dite. L'étable a souvent une entrée indépendante.

Dans tous les cas, l'avant-grange ou chari a une double fonction : d'une part il sert de remise, d’autre part il est espace de distribution permettant à l’exploitant de circuler librement dans la maison sans mettre le nez dehors, avantage appréciable sous le  rude hiver des Vosges-Saônoises.

 

Ferme de La-Proiselière-et-Langle (1761) visible au Musée de Plein Air des Maisons Comtoises de Nancray.
A droite, les trois parties de la ferme ; à gauche, vue sur le chari.

Le chari permet donc d'accéder aux trois parties de la ferme tout en restant abrité : l'habitation, la grange et les écuries. Il sert également d’atelier. On y range et prépare les outils à l’abri.

 

LA VIE DES PAYSANTS AU XIX SIECLE

Au rez-de-chaussée

La cuisine, le poêle ou pièce de séjour, et une ou deux chambres à coucher.

 

 

La cuisine:
Assez petite, est faiblement éclairée par une petite fenêtre ménagée au-dessus de l’évier : une dalle de grés évidée, d’où l’eau coule directement dehors.
Le sol peut être en terre battue ou avec un dallage de grès.
La cheminée occupe une place importante, on y fait le feu à l’âtre, ou dans un fourneau à quatre marmites
Elle est meublée avec une table pétrin, de chaises Lorraines (tout en bois chevillé) des rangements sont aménagés dans les murs

 

 

 

 

 

 

Le poêle:
Sert de salle à manger des jours de fête ou de salle de réunion pour les veillées en hiver les meubles y sont rustiques : un grand banc, des chaises paillées, une armoire, une table ronde à vollets et bien souvent on y trouve un lits de coin pour les aïeuls ou le maître de maison qui profite de la chaleur de la pièce.

   
Musée d'Arts et Traditions Populaires (Champlitte - 03 84 67 82 00)

  
La chambre à coucher:

Très petite, est meublée simplement. Un lit en bois, avec un lit de plume, sorte d’édredon. Parfois d’une commode, table de nuit, et armoire lingère.

Poêle et Chambre Musée de La Montagne (Haut-du-Them-Chateau-Lambert - 03 84 20 43 09)

 

La Grange

C’est le lieu où l’on range ; les outils ou le matériel agricole. Elle sert également d’aire de battage et aussi d’atelier. Elle est parfois séparée du chari par une porte cintrée en bois et de pierres de taille

 

Le potager et le chalot

 

Le potager délimité par des "potets" en grès .

La ferme possédait parfois un chalot attenant (ici à l'arrière du potager). Véritable coffre fort, il  était utilisé comme grenier pour la conservation du grain, de l'alcool, de la nourriture et des trésors de la famille.

© Copyright 2012 Office de Tourisme des Mille Étangs - Rue Jeannot Lamboley - 70310 Faucogney et La Mer - Tél: 03 84 49 32 97
Tous droits réservés - Réalisation Torop.Net - Mise à jour wsb.sw4torop.net - Plan du site